... et moi j'écrase mes mots humides

dans le cendrier d'un bleu acharné
.

extrait de : "J'écrase" dans La Nuit Remuée

par EZ

samedi 2 juillet 2016

sans titre

sous leurs peaux
les plumes noires
bruissent
 
pesanteur de ce monde
un cri comme un sacrifice
sur l'hôtel anonyme

je vois sous les apparences
fraîches
les becs acérés


fuir dans l'immobilité
s'effacer des regards
s'oublier

mais le bruissement existe
qui envahit l'espace
toutes ces plumes noires

si je pouvais
d'un rayon clair
je déchirerai leurs ailes

jusqu'à l'aube
oui
jusqu'au bout de ta nuit

comme un dieu généreux
enivré de prières
je défendrai ton sourire







3 commentaires:

  1. Sous ma peau vos sons qui bruissent... merci chère Nouille

    RépondreSupprimer
  2. L'aigle noir et Barbara me viennent à l'esprit

    RépondreSupprimer

que dites vous après avoir dit bonjour ?